« Plus de 80 % des nouveaux dossiers sont traités en moins de 15 jours », a déclaré la Directrice Générale par intérim, Janice Dunn Lee, à la FAAFI de New York.

La Caisse est en bonne santé financière et plus de 80 % des nouveaux dossiers sont traités en moins de 15 jours ouvrables. Voilà les principaux messages véhiculés par la Directrice Générale par intérim de la Caisse (CCPPNU) à l’occasion de la 49e assemblée annuelle de la Fédération des associations d’anciens fonctionnaires internationaux/New York (FAAFI/NY).

Répondant à l’invitation du président de l’Association, John P. Dietz, madame Dunn Lee a fourni un aperçu de la situation et de l’orientation de la Caisse. Elle a souligné que ses priorités étaient de veiller au bon déroulement et à l’efficacité des opérations, d’améliorer les communications (internes et externes) et de renforcer la culture managériale.

Madame Dunn Lee a également mis l’accent sur l’admission de l’OTICE en tant que 24e organisation membre le 1er janvier 2019, ainsi que sur le nouvel accord de transfert des droits à pension conclu avec la Banque africaine de développement. Ces deux changements découlent de la résolution 2018 (A/RES/73/274) de l’Assemblée générale (AG) qui gouverne les opérations de la Caisse.

« Le Secrétariat, » a-t-elle dit, « travaille intensivement sur la proposition de budget actuelle pour 2020 que le Comité mixte étudiera lors de sa prochaine session du 22 au 26 juillet au Bureau des Nations Unies à Nairobi, au Kenya. »

En soulignant les différences historiques entre les taux de cotisations requis et réels, madame Dunn Lee a indiqué qu’un petit déficit de rémunération ouvrant droit à pension de l’ordre de 0,05 % a fait son apparition. Il se situe tout à fait dans la fourchette de+/-2 % recommandée par les actuaires de la Caisse, ce qui indique que la Caisse est proche de l’équilibre actuariel et qu’elle est considérée comme bien financée.

« La Caisse continuera de croître de manière significative à l’avenir et cela signifie qu’il faut planifier les ressources pour cette croissance continue », a-t-elle déclaré.

« La Caisse, » a-t-elle ajouté, « gère des retraités et autres bénéficiaires dont la répartition géographique à travers le monde est de plus en plus importante. » La majorité des retraités et bénéficiaires perçoivent des versements selon le système à double filière, ce qui rend les opérations de la Caisse encore plus complexes. L’augmentation de la longévité de vie entraîne également une hausse des coûts administratifs.

Madame Dunn Lee a fourni une explication détaillée du processus de traitement initial des prestations. La Caisse, dit-elle, « traite 81 % de ces dossiers en moins de 15 jours ouvrables. » Elle a ajouté que la Caisse demeurait vigilante et qu’elle suivait les évolutions sur une base continue. Lorsque les indicateurs révèlent une baisse dans le taux de traitement, « nous réagissons rapidement pour résoudre le problème ».

Dans ses remarques finales, madame Dunn Lee a souligné que pour améliorer la performance des opérations, la Caisse est en train de s’orienter vers une direction et des lignes de commandement fonctionnelles. « Cela signifie un traitement plus uniforme des dossiers et un service client plus régulier et mieux harmonisé », ce qui contribuera aussi à renforcer la culture managériale en général.

L’assemblée générale de la FAAFI/NY s’est déroulée au siège de Nations Unies le 29 mai 2019.

 

Notre mission

Votre sécurité de retraite

Site designed and developed by Social Ink [+]

Font Resize
Top