Modernisation du traitement des pensions : la CCPPNU et l’ICC lancent un projet pilote de reconnaissance faciale

Blockchain, biométrie et applications mobiles pour les retraités

En ligne avec la stratégie du Secrétaire général des Nations Unies en matière d’innovation, la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies (CCPPNU) explore des technologies innovantes pour aider à certifier l’identité de ses retraités et bénéficiaires, confirmer leur « preuve d’existence » et confirmer leur lieu de résidence enregistré. La CCPPNU, en collaboration avec Centre international de calcul des Nations Unies (en anglais, International Computing Center ou ICC) a créé et testé un prototype destiné à valider un concept (en anglais, « proof of concept » ou PoC) utilisant la biométrie, la blockchain, la géolocalisation et les applications mobiles.

Le traitement fiable et cohérent du paiement des prestations nécessite une vérification annuelle de plus de 70 000 bénéficiaires situés dans plus de 190 pays. La Caisse doit s’assurer que chaque bénéficiaire est toujours en vie (preuve d’existence). Au cours des 70 dernières années, cette confirmation a été effectuée au moyen d’un processus manuel, à l’aide d’un formulaire papier (c.-à-d. un certificat de droit à prestation ou CE). Chaque bénéficiaire doit renvoyer un CE, qui est actuellement transmis par courrier ordinaire.

De plus, la Caisse offre une double filière de paiement à ses retraités et bénéficiaires : (i) Une filière en dollars, dans laquelle les prestations sont basées sur le coût de la vie aux États-Unis ; et (ii) une filière locale, qui convertit la valeur de la pension en dollar en monnaie locale, ajustée en fonction du coût de la vie. Lorsque les prestations de retraite sont versées suivant la filière locale, en plus de la « preuve d’existence », la Caisse doit également s’assurer du lieu de résidence du bénéficiaire (preuve de résidence).

La CCPPNU a exploré l’adoption de technologies modernes pour améliorer l’efficience et l’efficacité du traitement des CEs. Au cours des discussions avec l’ICC, une validation de concept a été initiée, utilisant des technologies de pointe.

Cette validation a confirmé l’utilité des technologies d’identité numérique et de blockchain pour automatiser le processus de certificat de droit à prestation avec des mécanismes sécurisés qui créent des preuves traçables, immuables et vérifiables indépendamment.

La validité du concept vise à dépasser les limites du procédé manuel existant et à prévenir la survenance de nouveaux risques, qui pourraient entraver le traitement des droits à prestation. Le concept comprenait l’utilisation de :

– la biométrie, pour l’identification personnelle et la « preuve d’existence » ;

– la blockchain, pour la création de preuves traçables, immuables et vérifiables indépendamment ;

-la géolocalisation, pour la confirmation d’une « preuve de résidence » ; et un

– l’application mobile pour offrir commodité et facilité d’utilisation aux bénéficiaires.

La validation du concept a été couronnée de succès et a été présentée lors de la réunion annuelle du Comité mixte de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies en août 2019, en tant que solution bénéfique pour améliorer le traitement des pensions globalement.

La Caisse démarre le projet pilote en vue, en cas de succès, de mettre en œuvre cette solution pour tous les nouveaux retraités. Certaines entités des Nations Unies/organisations membres ont été contactées pour participer à ce projet et le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) vient de confirmer leur participation. Leurs nouveaux retraités se verront offrir la possibilité -sur la base du volontariat – d’utiliser et de tester une nouvelle approche visant à gagner du temps et à simplifier le processus de certificat de droit à prestation.

 

 

 

Notre mission

LA SÉCURITÉ DE VOTRE RETRAITE

Site designed and developed by Social Ink [+]

Font Resize
Top