Le transfert des fonctions financières du bureau de la Caisse à Genève vers New York : pourquoi, comment et quel impact sur les participants, retraités et bénéficiaires ?

Des questions ont été soulevées concernant la décision de la Caisse de centraliser les fonctions financières de son bureau de New York. Voici les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le sujet.

Si vous avez d’autres questions ou des questions sur l’impact de ce transfer sur votre cas personnel, n’hésitez pas à contacter la Caisse ; toutes nos coordonnées sont ici.

1 – Y A-T-IL UN PLAN POUR RÉDUIRE OU FERMER LE BUREAU DE LA CAISSE À GENÈVE ?

Non, il n’existe pas de tel plan. La Caisse est bien consciente des services importants que le Bureau de Genève fournit aux participants, retraités et bénéficiaires en Afrique, en Europe et en Asie occidentale. La proposition de budget 2021 qui a été soumise au Comité des pensions il y a quelques semaines confirme cette orientation : il n’y a pas de changement dans les effectifs proposés pour le bureau de Genève par rapport au budget 2020.

2 – LES FONCTIONS FINANCIÈRES SERONT-ELLE VRAIMENT TRANSFEREES ET QUEL EST LE CALENDRIER DU CHANGEMENT ?

Les responsabilités du personnel de l’unité financière de Genève seront progressivement transférées au bureau de la Caisse à New York. Les fonctions de caissier ont été transférées en juin 2020 et la transition des fonctions de comptabilité et de paiement est prévue pour le 4ème trimestre 2020.

3 – POURQUOI LA CAISSE PLANIFIE-T-IL DE DÉPLACER LES FONCTIONS FINANCIÈRES DE L’UNITÉ DE GENÈVE AU BUREAU DE NEW YORK ?

Il s’agit de gagner en efficacité et d’assurer la cohérence des services fournis par ces fonctions de back-office, et de redéployer le personnel vers les sections Service aux clients, Droits à pension et Soutien aux opérations à Genève, qui en ont absolument besoin.

Les clients de la Caisse devraient bénéficier de cette évolution qui renforcera les services directs aux clients et le traitement des dossiers. Il convient de noter que ce changement fait partie du reporting fonctionnel qui est mis en œuvre au sein de la Caisse depuis janvier 2020. En quelques mois, le reporting fonctionnel a réduit l’écart de performance entre les bureaux de New York et de Genève, malgré la période difficile liée à la situation du COVID-19. Plus de 89% des cas de séparation initiale sont désormais traités dans les 15 jours ouvrables par le Bureau de Genève, ce qui signifie que les performances du Bureau se sont bien améliorées.

4 – LES SERVICES AUX CLIENTS, PARTICIPANTS ET RETRAITÉS / BÉNÉFICIAIRES DE LA CAISSE SERONT-ILS NÉGATIVEMENT AFFECTÉS PAR CE CHANGEMENT ?

Le Service aux clients de Genève restera le premier point de contact pour les bénéficiaires et les participants, y compris les questions financières, pour les régions desservies par ce bureau.

Les déclarations et attestations relatives à la participation et aux droits de la CCPPNU continueront d’être fournies par le biais du Service aux clients à Genève. Aucun des participants et retraités de la Caisse desservis par le bureau de Genève ne devra appeler le bureau de New York pour de telles demandes.

5 – CE CHANGEMENT SIGNIFIE-T-IL QUE LA CAISSE VA VERS UN SERVICE EN ANGLAIS SEULEMENT?

Les langues de travail de la Caisse sont l’anglais et le français, et la Caisse continuera de communiquer avec ses clients et de rendre les documents disponibles dans les deux langues, comme antérieurement, à Genève et à New York. La communication et les documents en espagnol sont généralement possibles. La communication dans d’autres langues officielles de l’ONU continuera d’être possible sur une base ad hoc, dans la mesure où la Caisse peut trouver les compétences disponibles au sein de son personnel.

6- LES FONCTIONS FINANCIÈRES DE LA CAISSE DEVIENDRONT-ELLE DEPENDRE DU BUREAU DE NEW YORK, NOTAMMENT POUR LE PAIEMENT DES PENSIONS?

Non. Le traitement de la masse salariale des pensions a toujours été centralisée à New York, il n’y a donc pas de changement de ce point de vue.

Avec la transition vers le Système intégré d’administration des pensions (SIAP) en 2015, les systèmes critiques de la Caisse pour les TIC sont indépendants de leur emplacement et de leur accès depuis les bureaux de la Caisse. En fait, la paie a été exécutée à distance plusieurs fois maintenant sans accès depuis nos bureaux.

Par conséquent, la Caisse dépend désormais de l’accès à distance à notre système depuis n’importe quel endroit pour assurer la continuité des activités et les mesures de reprise après sinistre. Cela garantit que la paie est exécutée indépendamment de l’accès au bureau; depuis 2015, la Caisse a formé plusieurs membres du personnel, qui sont tous en mesure d’exécuter individuellement la paie à distance, si les bureaux de la Caisse n’étaient pas accessibles.

 

 

Notre mission

LA SÉCURITÉ DE VOTRE RETRAITE

Site designed and developed by Social Ink [+]

Font Resize
Top