La 69e session du Comité des pensions des Nations Unies s’achève, confirmant l’excellente performance de la Caisse des pensions des Nations Unies

Reconnaissant l’excellente santé financière et les performances opérationnelles de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies (CCPPNU), la 69e session du Comité mixte des Nations Unies s’est achevée aujourd’hui, approuvant le budget administratif 2022 de la Caisse, ses états financiers 2020 et les hypothèses pour la prochaine évaluation actuarielle au 31 Décembre 2021. La Caisse des pensions a également fait des recommandations à l’Assemblée générale des Nations Unies sur les réformes de la gouvernance pour améliorer l’efficacité du Comité et des modifications au Règlement de la Caisse.

« Le Comité avait un ordre du jour chargé et a pris des décisions sur des points clés », a déclaré M. John Levins, président du Comité des pensions. « Fait important pour nos participants, retraités et bénéficiaires, le Comité des pensions a été satisfait que, malgré la pandémie de COVID-19 en 2020, plus de 90 % des pensions initiales aient été traitées dans les 15 jours ouvrables ; les pensions ont été payées dans les temps ; et les investissements ont affiché un rendement réel de 4,84 %, bien au-dessus de l’objectif à long terme de 3,5 %.

« Je remercie le Comité des pensions pour son soutien continu à nos efforts de modernisation », a déclaré Mme McClean, Administratrice des pensions, « Le budget 2022 vise à renforcer nos services de première ligne au profit des clients de la Caisse, avec plus de personnel dédié à cette fonction et à un système moderne de gestion de la relation client (CRM).

« Je suis reconnaissant au Comité d’avoir approuvé notre stratégie d’investissement, dans un environnement volatil où la sécurité des performances devient plus difficile », a expliqué M. Guazo, Représentant du Secrétaire général pour l’investissement des actifs de la Caisse. « Nous devons à présent combiner rentabilité et durabilité, conformément aux Objectifs de développement durable des Nations Unies. »

Le Comité a approuvé les comptes audités de 2020, après avoir examiné le rapport du Comité des commissaires aux comptes (BoA) des Nations Unies. « La BoA a émis une opinion sans réserve sur les états financiers de la Caisse ; dès lors, tout le monde peut avoir pleinement confiance dans les comptes de la Caisse », a déclaré le directeur financier, M. Karl-Ludwig Soll.

Le Comité a approuvé les hypothèses pour la prochaine évaluation actuarielle au 31 décembre 2021, qui sera examinée par le Comité en 2022. Le Comité a noté que le Tableau de bord de suivi de la solvabilité de la Caisse au 31 décembre 2020 ne présentait aucun risque élevé nécessitant une action immédiate.

En matière de gouvernance, le Comité a adopté une série de propositions sur la présence des membres du Comité avec et sans droit de vote, la fréquence des réunions et les mesures d’efficacité visant à améliorer l’efficacité de son contrôle et de son processus décisionnel. Des modifications de la réglementation ont été adoptées pour établir une politique d’éthique qui complète son code de conduite.

Le Comité a approuvé le mandat mis à jour du président, les responsabilités des membres du Comité, ainsi que le mandat de certains de ses comités afin de définir plus clairement leurs rôles et responsabilités.

Le Comité a également approuvé des modifications aux règlements et règles liés au régime des pensions. Cela comprenait des mesures visant à rationaliser l’administration des cas d’invalidité, un cadre pour traiter les cas où un bénéficiaire d’une prestation d’invalidité est engagé dans des activités rémunérées tout en restant invalide, et son système d’ajustement des pensions.

Le Comité a demandé qu’une étude soit entreprise par l’Administratrice des pensions, avec le soutien des organisations membres, sur les cas de pension qui ne correspondaient pas à l’étalon[1] et ceux pour lesquels les trois documents requis n’ont pas été reçus, et les raisons du retard. Une fois cette étude reçue, une décision sera prise quant à l’opportunité de demander à l’Administration des pensions d’examiner les implications de versements provisoires. Le Comité des pensions a également décidé d’accorder un pouvoir discrétionnaire supplémentaire à l’Administratrice des pensions pour effectuer des paiements anticipés dans des circonstances exceptionnelles.

Les résultats de la session du Comité seront communiqués à l’Assemblée générale des Nations Unies (AGNU), qui examinera le rapport du Comité, en tenant compte des points de vue du Comité consultatif sur les questions administratives et budgétaires. L’AGNU prendra ensuite les décisions finales sur les questions de pension dans une résolution attendue en décembre 2021.

Représentant les 25 organisations membres de l’UNJSPF, y compris les Nations Unies, le Comité mixte est un organe subsidiaire de l’AGNU. Il est responsable de l’administration de la Caisse, de la définition des objectifs et des politiques stratégiques, de la supervision générale et du suivi des opérations de la Caisse dans le meilleur intérêt de ses parties prenantes.

 

 

[1] L’indice de référence fait référence à l’objectif de l’Administration des pensions qui doit traiter les dossiers de pension initiaux dans les 15 jours ouvrables.

Notre mission

LA SÉCURITÉ DE VOTRE RETRAITE

Site designed and developed by Social Ink [+]

Font Resize
Top