Comité mixte de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies : à quoi faut-il s’attendre de la réunion à venir ?

Le Comité tiendra sa 66e session à Nairobi, au Kenya, du 22 au 26 juillet. Examinons brièvement pourquoi cette réunion annuelle est importante et de quelle manière elle s’inscrit dans la gouvernance globale de la Caisse.

Le Comité émettra une recommandation à l’Assemblée générale sur le budget de la Caisse pour 2020. L’Assemblée générale des Nations Unies a accepté de modifier le cycle du budget de biennal (voir le dernier budget de la CCPPNU) ici) à annuel en 2020, à titre d’essai.

Un important point à l’ordre du jour portera sur la gouvernance de la Caisse, tel que demandé par le Comité mixte et l’Assemblée générale des Nations Unies. Le Comité examinera les recommandations du groupe de travail sur la gouvernance créé en juillet dernier qui portent sur des questions telles la taille et la composition du Comité, ainsi que la création d’un poste distinct pour le Secrétaire du Comité. Il prendra également une décision sur le nouveau directeur général/administrateur des pensions.

Le Comité décidera des modifications à apporter aux règlements et recommandera à l’Assemblée générale des modifications aux statuts qui ont une incidence sur les participants et bénéficiaires de la Caisse (voir l’annexe à la Lettre annuelle de 2018-2019 pour les plus récents changements).

Comme chaque année, le Comité sera informé par le Représentant du Secrétaire général pour ce qui est des placements des actifs du CCPPNU. Les rapports et recommandations du Comité d’audit du Comité mixte, du Comité de suivi de la gestion actif-passif, du Comité des commissaires aux comptes des Nations Unies et du Bureau des services de contrôle interne des Nations Unies seront présentés pour examens et décisions supplémentaires.

Comme il le fait tous les deux ans, le Comité prendra des décisions, en fonction des recommandations émises par le Comité d’actuaires, sur les hypothèses économiques et démographiques qui sont utilisées pour la valorisation actuarielle de la Caisse. Ces évaluations sont réalisées tous les deux ans pour déterminer si le taux de cotisation de 23,7 % reste suffisant pour permettre à la Caisse de remplir ses obligations en matière de prestations.

Les résultats de la réunion du Comité seront communiqués rapidement après la réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies par le biais d’un rapport (voir le rapport de 2018 ici). L’Assemblée générale des Nations Unies passera ce rapport en revue en tenant compte de l’opinion du Comité consultatif concernant les questions administratives et budgétaires.  L’Assemblée générale des Nations Unies (5e Comité) prendra les décisions finales relatives à ces questions par voie d’une résolution attendue en décembre.

Notre mission

LA SÉCURITÉ DE VOTRE RETRAITE

Site designed and developed by Social Ink [+]

Font Resize
Top